cajon duende

Comment est fabriqué le cajon ?

Le cajon est un instrument de musique très simple. Face à la simplicité du matériel, vous pouvez vous demander comment il est fabriqué. Le mode de fabrication a évolué avec le temps, mais il est désormais constant. Son processus de fabrication passe par le choix des matières utilisées et la manière dont il est monté.

Pour trouvez des accessoires pour votre cajon consultez ce site

La matière utilisée

Le cajon est un instrument vieux de plus de 3 siècles. Il a été inventé premièrement par des esclaves. Par rapport à cela, il n’est pas fait de matériel très rare ou difficile à trouver. Les cajons originels sont des instruments de musique qui ont été faits à base d’outils de la vie de tous les jours. Il s’agissait d’une nécessité, alors des outils ont été détournés pour créer le cajon et pour remplacer les instruments traditionnels.

Les outils utilisés étaient des caisses creuses que les esclaves utilisaient comme récipient pour collecter les fruits de la cueillette et pour garder les poissons pêchés. Pour cela, la caisse en bois disposait d’une ouverture et tout le reste était entièrement hermétique. Elle était assez légère pour pouvoir permettre aux esclaves de l’utiliser aisément.

Avec le temps, les dimensions de chaque côté de la caisse se sont uniformisées et les positions sont devenues fixes. D’un autre côté, le bois a voulu être renforcé pour tenir plus longtemps. De plus, des versions électroniques ont été créées avec des pad pour servir de vecteur de percussion. Malgré toutes les améliorations, la présentation du cajon reste unique avec un montage qui ne peut être confondu avec aucun autre instrument.

Sur https://mon-cajon.fr vous trouverez un guide d’achat ainsi qu’une sélection de cajon

Le montage

La composition du cajon est particulière et simple. Il s’agit d’un parallélépipède avec 4 grands côtés de même mesures et 2 autres faces plus petites, mais aussi égales. Les dimensions normales d’un cajon sont de 50 cm de hauteur et 30 cm de largeur et profondeur. Généralement posé sur une de ses quatre faces les plus grandes, le cajon dispose d’un côté moins épais que les autres.

Le cajon est donc posé sur la face appelée « base ». A l’opposé de cette face, donc au-dessus, la face orientée vers le haut est le « siège ». Assis sur le siège du cajon, vous trouverez dans votre dos, la face avec le trou, appelé « ouïe ». En face de l’ouïe, donc juste au niveau de votre pied, vous aurez la partie moins épaisse. Il s’agit là du « tapa ».

En sommes, décomposé, le cajon sera constitué du siège, de l’ouïe, de la base et du tapa. Il ne faut pas omettre les deux autres côtés plus petits. A l’intérieur du cajon, juste sous le tapa, il peut y avoir un timbre. Le choix du timbre correspondant à l’utilisation que vous voulez faire de votre cajon.

Il peut arriver que sous le tapa, un timbre soit fixé. Quand il s’agit d’une corde de guitare, celle-ci est reliée entre les deux petits côtés du cajon et elle vibre chaque fois que le joueur appose ses mains sur le tapa. Il peut aussi simplement s’agir d’une clochette ou de tout métal ou objet pouvant vibrer. Quand le cajon n’a pas de timbre, il produit le son d’un banjo.

A lire aussi : Comment fabriquer une tête à coiffer ?