choisir sondeur peche

Comment choisir son échosondeur ?

Parmi les matériels de pêche, l’un des plus vendus est l’échosondeur. En raison du grand nombre d’échosondeur présent sur le marché et, en fonction de tous les genres qui existent, il pourrait vous sembler difficile de choisir l’échosondeur qui vous sera parfaitement adapté. Voici alors un guide, indiquant les critères de sélection, destiné à faciliter votre choix et réduire vos risques de vous tromper.

La fréquence

L’échosondeur est un outil constitué d’un écran, appelé sondeur et d’une sonde. Il sert à détecter les poissons et points de pêche. Pour choisir l’échosondeur qui correspond à vos besoins, vous devez impérativement vous référer à la fréquence de votre sondeur. Chaque fréquence est utile pour un type d’utilisation précis.

  • 50khz : Pour la mer et les grands fonds, précision moyenne
  • 83khz : Pour l’eau douce et les fonds moyens, vision large
  • 200khz : Pour les petits fonds, excellente précision, vision étroite.

A ces fréquences, il est possible d’ajouter les sondeurs de 455khz et 800khz qui ne sont destinés que pour le down scan, fonction de détection quasiment photographique, non présent sur la plupart des échosondeurs.

A connaître : https://www.youtube.com/watch?v=PvEn9wV9Du4

Il existe aussi les sondeurs bi-fréquences. Le sondeur 83/200khz sera adapté à la pêche en eau douce alors que le sondeur 50/200khz sera adapté à la pêche en mer. En plus de la fréquence, il faudra prendre en compte la puissance de votre échosondeur.

La puissance

Il ne suffit pas d’une haute fréquence pour une clarté de détection. Il faut aussi que la puissance soit optimale. Ainsi, il est possible de prendre un sondeur de 600w, 1000w ou 2000w. Plus la puissance sera élevée, plus la portée de l’échosondeur sera grande, avec une sensibilité de détection accrue.

Il faut alors noté que pour une détection parfaite, il vaut mieux que la puissance soit haute, avec un échosondeur bi-fréquence adapté à l’endroit où vous avez l’habitude de pêcher. A cela, il faut ajouter l’angle de propagation des ondes.

Le cône d’ouverture

Le cône d’ouverture est déterminant quant à la précision du sondeur. Plus le cône est grand, moins il est précis. A l’inverse, plus le cône est étroit, moins il couvre une large surface. C’est pour cela qu’un petit jeu de calcul s’opère quant à l’utilisation du sondeur, en fonction de l’angle et de la fréquence.

Les angles vont de 20° à 90°. Pour détecter la zone où se situent les poissons, il faut opter pour une basse fréquence et un grand angle ; mais, pour détecter les poissons afin de les pêcher, il faut opter pour une haute fréquence, sur un petit angle.

A considérer aussi : Top 5 des chaises de camping

Le type de bateau

Le dernier point important de sélection est l’adaptabilité à votre type de bateau. Les échosondeurs varient selon le mode de fixation, le lieu de fixation et le type d’écran. Pour un écran vidéo, qui a l’habitude de se chauffer, il faut nécessairement un gros bateau pour installer le système de refroidissement.

Si vous avez un gros bateau, vous avez le choix entre le système de fixation TR (Traversant, par perçage de la coque) et TA (connexion Tableau Arrière). Par contre, si vous avez un petit bateau, vous devez opter pour un sondeur fixable TA avec un écran LCD. En définitive, vous choisirez en fonction de vos capacités et de vos objectifs.

Voir le site spécial sondeur