Comment bien choisir une couverture chauffante pour l’hiver

L’hiver, c’est la quatrième saison de l’année, la saison tempérée. Il occupe le quart des douze mois et s’annoncera très bientôt dans sa plus grande violence, en raison du réchauffement climatique. 

L’un des moyens qui s’offre à tous dans ces instants de froid extrême, c’est la couverture chauffante. Encore appelée couverture électrique, elle comporte un élément électrique chauffant. Elle préchauffe le lit, réchauffe tout le corps, et procure ainsi confort et douce nuit à ses occupants. Mais, comment bien choisir une couverture chauffante pour l’hiver ?

Les niveaux de température

Ils varient d’un modèle à un autre. Certains concepteurs proposent trois niveaux de température et d’autres quatre. D’autres vont jusqu’à onze niveaux de température.

En effet, cette fonctionnalité qui est la principale, vous permet de savoir jusqu’à quel degré vous pouvez réchauffer votre lit ou vous prélasser dans votre fauteuil, revêtu/e d’une couverture chauffante et devant un bon film. Cet aspect est capital var la température en hiver n’est pas prévisible et il vaut mieux être bien armé/e.

La matière, la taille et la possibilité de lavage

Bien choisir une couverture chauffante pour l’hiver, c’est aussi faire attention au type de fibres utilisées.

Elles sont souvent faites en polyester et en coton. Le polyester est composé de fibres synthétiques, il est utilisé dans la fabrication de bon nombre de tissus. Quant au coton, il s’agit essentiellement de fibres végétales et naturelles. Il est vivement plus recommandé à cause de sa douceur.

Aussi, la taille de votre couverture chauffante doit tenir grand compte de celle de votre lit, afin de pouvoir en occuper toute la surface.

Par ailleurs, une couverture chauffante sans possibilité de lavage, ce n’est pas la peine. Veillez alors à ca que celle que vous choisirez pour l’hiver puisse facilement passer à la machine à laver.

Et enfin, le prix

Vous pourrez en trouver même en-dessous de 20 euros. Cependant, la qualité et la durabilité feront défaut. Investissez plus, de 40 à 100 euros, ou plus s’il le faut. Vous assurez ainsi votre sécurité parce qu’après tout, il s’agit de courant électrique, et vous êtes en plus certain/e qu’il vous servira pendant longtemps.