26.03.2017
Turquie

Une initiative de paix internationale a été lancée à Bruxelles pour la reprise du dialogue sur la question kurde en Turquie. Plusieurs personnalités internationales dont Jimmy Carter, Dalai Lama et Garry Adams ont rejoint cet appel à l’initiative de Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix.

Le gouvernement turc a demandé mardi 27 novembre à l'Assemblée nationale la levée d'immunité parlementaire des députés kurdes, suite à une déclaration dans ce sens du premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

La grève de la faim illimitée observée par des milliers de prisonniers politiques kurdes a pris fin au 68eme jour de jeune à la suite d’un appel du leader kurde Abdullah Ocalan. Les prisonniers et le PKK ont appelé les kurdes à amplifier la mobilisation pour une solution politique et démocratique.

De Diyarbakir à Hakkari en passant par İzmir et Istanbul, des milliers de personnes sont en grève de la faim  pour soutenir les prisonniers grévistes, défiant les interdictions et la menace policière.

La députée kurde Leyla Zana a rejoint mercredi 14 novembre la grève de la faim illimitée observée par 10 mille prisonniers politiques kurdes.  Le principal parti kurde BDP a appelé à une grève collective par des dizaines de milliers de personnes pour soutenir dix mille prisonniers.

Sept députés du principal parti kurde BDP ont rejoint la grève de la faim illimitée observée par des prisonniers politiques kurdes depuis deux mois. Le pronostic vital est déjà engagé pour quelque 400 prisonniers.

Au 55eme jour de grève de la faim illimitée des prisonniers politiques kurdes, les députés du groupe écologistes ont appelé le gouvernement turc à répondre aux revendications des prisonniers.

A partir du 5 novembre, dix mille prisonniers politiques kurdes rejoindront la grève de la faim lancée le 12 septembre. Déjà quelque 700 prisonniers kurdes sont en grève de la faim illimitée.

La grève de la faim illimitée observée par des centaines de prisonniers politiques kurdes dans près de 60 prisons turques est entrée dans une phase critique.

Lancée le 12 septembre par 69 prisonniers du PKK, la grève de la faim s’est étendue à 58 prisons.

Le ministère turc de la Justice a déclaré mercredi 17 octobre « incompétent » le parquet de Diyarbakir, doté de pouvoirs spéciaux, sur le dossier du massacre de 34 kurdes à Roboski.

De Diyarbakir à Izmir, des centaines de prisonniers politiques kurdes observent depuis le 12 septembre une grève de la faim dans une quarantaine de prisons pour la libération du chef du PKK Abdullah Ocalan et contre la répression.


 
1

2

3

Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS