27.06.2017
Turquie

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s'est démenti une fois de plus sur le nombre des combattants du PKK tués dans des affrontements.

La résistance contre le régime répressif turc s’organise dans tous les domaines.  Un groupe de hackers fait beaucoup parler de lui ces derniers temps.

Les médias turcs ont publié les photos de neuf « kamikazes », après l’attentat suicide du 11 septembre contre un commissariat de police à Istanbul.  Trois de ces « kamikazes » ont porté plainte contre les autorités pour mise en danger délibérément de la vie d'autrui.

Le gouvernement turc menace les députés du principal parti kurde BDP de levée d’immunité, tandis que la Cour de cassation a également lancé une procédure contre ce parti.

Un député turc du parti au pouvoir AKP a avoué l’intention de son parti de transformer tous les écoles publiques en écoles de formation des imams.  Les familles kurdes boycottent le système scolaire pour demander l'enseignement en langue kurde dans le cadre d’une autonomie démocratique.

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a démenti toute implication dans l’attentat à la voiture piégée survenu lundi soir à Antep qui a tué neuf personnes et a blessé des dizaines d’autres.  Les nationalistes turcs ont incendié les locaux du parti kurde BDP.

L’Association des avocats contemporains (CHD) lance un numéro contre la violence des policiers turcs, suite à de nombreux cas de violences et de tortures. Le sentiment d’être sans protection face à la violence policière et aux excès de la justice se repend dans le pays.

Le parquet turc réclame 32 ans et 5 mois de prison pour Sevil Sevimli, l’étudiante franco-kurde libérée le 6 aout, après avoir passé près trois mois en prison.

Au moins 2 824 étudiants et lycéens étaient incarcérés fin janvier 2012, annonce le ministre de la Justice turc, en réponse à une question d’un député du CHP, parti de l’opposition kémaliste.

Le commissaire européen chargé de l’Élargissement et de la Politique de Voisinage, Stefan Fule, a appelé  toutes les parties à travailler « sans relâche pour apporter paix et prospérité à tous les citoyens de Turquie ».

La justice du régime AKP en Turquie n’a pas créé la surpris. Les policiers qui ont violemment agressé un kurde dans la rue devant une femme enceinte ont été libérés, tandis que la victime a été mise en examen et risque plus six ans de prison.

Le procès de 193 personnes dont l'éditeur Ragıp Zarakolu, défenseur de la liberté d'expression, pressenti pour le Prix Nobel de la Paix 2012, et la sociologue Busra Ersanli se tiendra le 2 juillet à Silivri.



1

2

3

4

Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS