01.05.2017
Droits et libertés

Reporters sans frontières est vivement préoccupée par la campagne de diffamation visant ces derniers jours plusieurs journalistes de premier plan, dans le quotidien islamiste et nationaliste Yeni Akit (Nouvel accord) et sur son site web, habervaktim.com.

Les enfants kurdes continuent d’être victimes de l’État turc. Plus de 550 enfants ont été tués par les forces de l’ordre en 24 ans, dont quatre entre le 4 et le 7 aout. Deux enfants touchés à la tête et deux autres victimes des explosifs militaires.

Les organisations internationales d'avocats dont la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) ont dénoncé de nombreuses irrégularités dans le procès de 46 avocats kurdes ouvert le 16 juillet à Istanbul.

Au moins 95 journalistes et 35 distributeurs de journaux étaient emprisonnés fin juin en Turquie dans le cadre de la loi anti-terroriste, affirme le site d'information spécialisé sur les droits de l'humain Bianet, dans son rapport trimestriel à l’occasion de 104e anniversaire de la suppression de la censure.

Alors que l’Amnesty International poursuit sa campagne en faveur de la libération du journaliste kurde Mohammed Seddigh Kaboudvand en grève de la faim illimitée depuis 26 mai, Les Etats-Unis exprime aussi leur préoccupation et exhorte l'Iran à libérer tous ses "prisonniers politiques".

Un militant kurde a été extradé par les autorités russes vers la Turquie, après avoir passé un an dans une cellule russe. L’échange aurait été fait dans le cadre d’un marchandage entre les deux pays, suite à l’assassinat de trois Tchétchènes en septembre 2011.

Plus de 50  chercheurs et universitaires ont dénoncé dans une tribune publiée dans le Monde les atteintes aux libertés en Turquie, appelant l’Europe à agir.

« Nous vivons une situation que nous n'avons même pas vu pendant les coups d’État.

La justice turque condamne un kurde sourd et muet à 8 ans et 4 mois de prison pour propagande du PKK, mouvement armé et populaire qui lutte contre Ankara depuis 30 ans.

Les manifestations des étudiants québécois occupent une grande place dans les médias occidentaux, ce qui est normal. Par contre, aucun de ces médias ne parle de répression contre les étudiants kurdes et opposants en Turquie.

Leyla Zana a été condamnée jeudi 24 mai à 10 ans de prison de prison par un tribunal de Diyarbakir pour « appartenance à une organisation terroriste » et « propagande ».



1

2

3

4

Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS