01.05.2017
Le PCF apporte son soutien aux grévistes kurdes
2012-11-06 17:02:56
Yazdir

Le Parti communiste français (PCF) apporte « son plein soutien » aux grévistes de la faim des prisonniers kurdes et à leurs revendications.

« Nous exprimons notre plus vive inquiétude face à la dégradation de leur état de santé. Nous condamnons la répression exercée contre les Kurdes en Turquie, en Europe et en particulier sur le sol français » a affirmé le PCF, dans un communiqué.

« Les autorités françaises doivent respecter les droits et les exigences légitimes du peuple kurde. Elles doivent intervenir – y compris dans le cadre de l'Union européenne à laquelle la Turquie a demandé son adhésion - afin d'obtenir du gouvernement d'Ankara les négociations nécessaires pour une issue durable à la question kurde. Les revendications légitimes du peuple Kurde doivent être entendues pour qu'enfin une solution politique durable puisse s'imposer. »

Depuis le 12 septembre 2012, quelques 700 prisonniers politiques Kurdes sont en grève de la faim illimitée. Parmi eux figurent des élus, des militants associatifs et syndicaux, des journalistes et des avocats. Alors que l'état de santé des grévistes est dans une phase critique, dix mille autres prisonniers politiques kurdes ont rejoint le 5 novembre la grève de la faim.

« Hormis les prisonniers malades, âgés et mineurs, tous nos amis détenus participeront à la grève à durée indéterminée » avait déclaré Deniz Kaya, porte-parole des prisonniers politiques kurdes, dans un communiqué.

Ils réclament la fin de l’isolement et la libération du chef du PKK Abdullah Ocalan, emprisonné sur l’Ile d’Imrali, qui n’est pas autorisé à rencontrer ses avocats depuis 27 juillet 2011 et la suppression complète des restrictions de l'usage de la langue kurde dans tous les domaines.

 




Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS